Paris culturel & institutionnels

Entre grandes façades et intérieurs grandioses
On ne se refuse rien.

Bordeaux, riche en histoire et en culture, abonde de lieux historiques qui rivalisent avec l’élégance et le prestige des sites parisiens les plus célèbres. Bordeaux regorge de détails architecturaux et d’histoire, fournissant un cadre idéal pour les scènes se déroulant dans des contextes historiques variés. Le Grand Théâtre de Bordeaux, un chef-d’œuvre architectural du XVIIIe siècle, évoque incontestablement avec sa façade majestueuse, ses colonnes corinthiennes, ses sculptures ornementales la grandeur de l’Opéra Garnier à Paris. Et plus qu’une ressemblance, Charles Garnier, lui-même, s’inspira du majestueux escalier de l’opéra de Bordeaux pour le dessin de celui de l’Opéra de Paris. 

Certaines de ses structures peuvent même être comparées à des lieux parisiens emblématiques. Le Palais Rohan, qui abrite la mairie de Bordeaux place Pey-Berland, en est un exemple frappant. Construit au XVIIIe siècle, ce bâtiment néoclassique monumental, sobre et majestueux, rappelle des édifices publics parisiens tels que le palais de l’Élysée. Le Crédit municipal de Bordeaux, avec sa cour intérieure, évoque quant à lui les hôtels particuliers parisiens. 

D’autres bâtiments bordelais sont les témoins de cette richesse architecturale. Le Palais de la Bourse, par exemple, avec son allure imposante et ses détails raffinés, rappelle certains des plus beaux palais parisiens. L’Église Sainte-Croix, avec son style gothique, pourrait aisément se substituer aux célèbres églises gothiques de Paris.

Le campus Victoire de l’université de Bordeaux, fera une parfaite doublure pour les prestigieuses universités parisiennes, comme La Sorbonne par exemple. Colonnes corinthiennes, frontons sculptés, éléments architecturaux classiques, bibliothèques remarquables, escaliers en pierre… sont autant de détails qui confèrent au campus bordelais une apparence majestueuse et historique semblables à celles de Paris.

Le saviez-vous ?

Comme à la Sorbonne, on retrouve à l’Université de la Victoire des grandes salles de lecture, des étagères en bois sombre, des meubles de lecture et de recherche, le tout inondé de lumière naturelle. Le campus universitaire bordelais de la Victoire est érigé au cœur de bâtiments du XIXe siècle. Son architecte J.L.Pascal, d’origine parisienne, a d’ailleurs travaillé sur deux ailes de la Bibliothèque nationale de Paris, la cour d’honneur et le “carré Vivienne”. 

Le film Nos Frangins de Rachid Bouchareb à su saisir le potentiel de cet espace pour reproduire des scènes de manifestations qui se sont déroulées dans les années 1980 à l’université de la Sorbonne, soulignant ainsi le potentiel cinématographique de l’Université de la Victoire.

Zoom sur : Baron Noir Saison 2

“Je me suis interrogé où est-ce qu’on pourrait reconstituer Paris. J’ai fait un rapide tour d’horizon des villes françaises et des architectures, aussi bien extérieur qu’intérieur, et mon choix s’est très vite porté sur Bordeaux”
Thomas Bourguignon – Producteur Baron noir

Baron Noir S2
Producteur : Thomas Bourguignon

Baron Noir est l’exemple parfait de cette appropriation bordelais. La ville a en effet été choisie par la production pour incarner Paris à travers de nombreuses scènes intérieures et scènes extérieures. À titre d’exemple, pendant 46 jours de tournage, la préfecture girondine a été métamorphosée en palais de l’Élysée, le salon de réception transformé en bureau présidentiel, la salle des pas perdus de la cour d’appel de Bordeaux s’est changée en coulisses de l’Assemblée nationale, les quartiers d’affaires Mériadeck et les Aubiers ont été investis pour recréer l’atmosphère des quartiers d’affaires parisiens.